logo1.png nos méthodes

Ma devise : "Ce ne sont pas les événements qui font les cours de bourse, mais les graphiques qui annoncent les événements... 1"

1Voici 2 exemples concrets. Le premier date de la période septembre 2000 à mars 2003 et porte sur l'indice C.A.C. 40 avant le 10 septembre 2001 et à partir du 10 septembre 2001. Mais c'est strictement la même chose sur les autres indices. Comme de mauvaises langues diront que cela est déjà préhistorique, a été ajouté un exemple plus récent, la paire de devices GBP/USD durant la période du référendum écossais (18 septembre 2014). A vous de juger.


investisseurs 
			direct


Lorsque nous passons un ordre de bourse à l'achat ou à v.a.d* ou lors de la mise en place d'un portefeuille, il est nécessaire d'adopter un certain nombre de règles. Principalement les règles de bons sens et de rigueur. Vu sous cet angle, une grande majorité nous rejoindrons sur ces points-là mais combien parmi eux l'appliqueront ?

*v.a.d, c'est l'action de vendre (shorter) une valeur que nous ne possédons pas pour la racheter + tard à un prix inférieur. Si vous préférez, c'est l'inverse de l'achat (long). En bourse nous avons la possibilité de spéculer à la hausse, à la baisse où encore à l'horizontal (trend range). Comme vous pouvez le remarquer nous utilisons le terme "spéculer" pour désigner le sens de notre objectif. D'ailleurs voici la définition dans le dictionnaire : opération financière ou commerciale qui a pour objectif de réaliser un gain financier en pariant sur la fluctuation des cours du marché.



Qu'est-ce que cela veut dire : il faut d'abord appliquer "la gestion de son capital" (money management) en admettant systématiquement la "pose" d'un stop de protection, sinon point de salut. Néanmoins nous préconisons de ne pas fournir le stop à son courtier mais de l'inscrire sur sa feuille de route. Pour notre part, nous utilisons un stop large de manière à laisser la valeur se mouvoir avec un peu de latitude.
De plus, plutôt que ce soit l'investisseur qui martingale, ce sera au courtier ou au banquier de le faire à votre place, les obligeant à travailler alors sans visibilité. De la même manière et pour les mêmes raisons, nous ne donnons pas en voyance des ordres en traîne. Ce qui permet entre autres d'éviter de se prendre les portes de saloon et des gaps parfois béants. Garder à l'esprit que les stops ou les ordres à la traîne apparaîssent sur le marché.
Il ne faut pas oublier que le confort psychologique en matière d'investissement prime sur tout le reste.
Appliquer ensuite un ratio perte/gains de 1/3. Dans la pratique ce n'est pas toujours évident...
Cela l'est d'autant moins que la logique veut que l'on aille d'abord à 1 avant d'aller à 3 (mathématiquement parlant) et donc aller au stop en premier... à méditer...!!!
Pour notre part nous nous focalisons au moment de notre passage d'ordre ce que le niveau de stop nous coûte le moins cher possible (maximum 3% du capital).
A partir de là, il ne vous sera plus utile de rester à l'affût sur votre écran. Vous aurez dégagé du temps libre pour bien autre chose.



Vendredi 1er mars 2013 - Nous sommes en train d'assister à l'écroulement inexorable des MONNAIES. Les raisons sont de 2 ordres :

En août 2015, c'est au tour de la Chine d'être de la partie. Et nous rentrons donc dans le vif du sujet... avec l'enchaînement d'un cercle vicieux.

Cela ne pourra pas être sans conséquences...!!!
Nous assistons à une vraie manipulation des monnaies,(d'ailleurs des rumeurs et des enquêtes sont menées dans ce sens), après les manipulations du libor dont société générale et u.b.s* (encore elle) et ce merveilleux délice, sont au centre du cyclone, par les politiques et les banques centrales qui se comportent comme de véritables racketteurs, incendiaires et escrocs... A travers leurs communiqués et leurs interventions, ils tentent par tous les moyens d'influencer sur les différentes monnaies. Dire que c'est un aveu d'impuissance de leur part est une lapalissade...

*Voilà quelques années un ami suisse m'avait proposé de m'introduire auprès des banques helvétiques. J'ai eu de véritables frissons après m'avoir raconté comment ils s'y prenaient pour pratiquer la gestion de patrimoine. Vous comprendrez mon non étonnement lorsque l'on lit le lourd passé et présent juridique de cette banque.

Nous reprenons l'analyse sur le forex pour le début de l'année 2014. Mais nous ne cesserons pas de crier "au scandale".



Retour à l'index : investir en bourse, page précédente : portefeuille, page suivante : tribune libre...


Votre réflexion pourra puiser dans de nombreux graphiques que nous vous présentons, dont certains, inédits.


Pour lire plus confortablement, repérez la couleur des liens et/ou du texte :


Pour tout renseignement : contact@vagues-elliott.com


Valid XHTML 1.1 CSS Valide ! Contrat Creative Commons logo phi 2012-2018