logo1.pngfaut-il investir sur les marchés financiers ?

Ma devise : "Ce ne sont pas les événements qui font les cours de bourse, mais les graphiques qui annoncent les événements... 1"

1Voici 2 exemples concrets. Le premier date de la période septembre 2000 à mars 2003 et porte sur l'indice C.A.C. 40 avant le 10 septembre 2001 et à partir du 10 septembre 2001. Mais c'est strictement la même chose sur les autres indices. Comme de mauvaises langues diront que cela est déjà préhistorique, a été ajouté un exemple plus récent, la paire de devices GBP/USD durant la période du référendum écossais (18 septembre 2014). A vous de juger.


investisseurs 
			direct C.A.C_40_depuis_1965


J'INVITE tous les Français à regarder ce film de 1973 : "le Soleil Vert" qui non seulement n'a pas pris une ride mais aussi nous montre la réalité d'aujourd'hui...

Le Virus n'est peut-être pas là où l'on croit qu'il soit... Il faut peut-être le chercher aussi dans les sphères du pouvoir.


faut-il investir sur les marchés financiers ?

La question mérite d'être posée en ces temps bien incertains. Depuis 2000, nous en sommes à la 5ème crise majeure et hélas ce n'est pas fini, entre les Banques Centrales et les gens au pouvoir (en particulier en France), les places boursières connaissent des secousses ahurissantes en particulier la Place de Paris qui entame sa 21ème année* (pour 2021) de tendance baissière**. Si l'on regarde du côté du nikkeï 225*** (pour 2021), c'est un véritable "tsunami" puisqu'il en est à sa 32ème année de tendance baissière et à + de 40 % de son sommet historique qui date de 1989... Oui vous avez bien entendu pour ceux qui auraient oublié et pour ceux qui étaient beaucoup trop jeunes. Mais tous ne sont pas à la même enseigne. Les marchés américains battent même records sur records**** (2021) à n'en plus finir... Si les macro-économies sont en berne, (doux euphémisme) et certaines bourses en cours de convalescence, il reste néanmoins de belles opportunités à saisir mais plutôt du côté des métaux précieux dont le gold et le platinium, le forex, les matières premières, voire de certaines obligations...

Devant la déliquescence volontaire de notre société, menée par les hommes politiques qui nous gouvernent depuis les années 1970 et qui nous ont mené dans le mur depuis 2009, nous devons nous opposer à ces escrocs et mafieux. Nous devons nous "approprier" les crypto-monnaies ou plus précisément la Blockchain qui pourrait déboucher sur la chute du mur de Berlin 2.0 comme de la politique afin de leur faire échec. La crypto-monnaie jouait le même rôle ou très similaire à l'Or. Hélas aujourd'hui (2021), la crypto-monnaie n'est plus une monnaie alternative comme il était en droit de le penser, mais est devenue un actif spéculatif. C'est pourquoi il faut être aujourd'hui prudent. Néanmoins le Bitcoin et ses consoeurs restent des alternatives. Pour les curieux vous pouvez vous rendre sur le site du Bitcoin. De nombreux autres sites explicites existent en Français et en Anglais.

De ce qui en découle, l'or et les métaux précieux restent la meilleure protection devant tous les dangers qui se présentent (guerre commerciale, guerre des monnaies, guerre tout court, épidémies, macro-économies en berne...)

*l'indice parisien, le fameux C.A.C. 40 a touché un + haut le 4 septembre 2000 à 6 945 points en perdant par rapport à ses + hauts 65% de sa valeur.
**certains avancent le fameux C.A.C. 40 return qui bat des records comme le Dax ou les indices américains. Erreur ou plutôt mensonges. En effet tout d'abord les dividendes ne sont pas faits pour être réinvestis mais pour être retirés comme une sorte de récompense, enfin la fiscalité n'est pas pris en compte, ni sur les gains sur l'indice ni sur les dividendes.
***le nikkeï 225 japonais pour sa part, a retracé + de 80 % de sa valeur entre 1990 passant de 38 957 points son + haut, à 6 995 points son + bas en 2008. Pour vous en convaincre je vous renvoi à ce premier graphique. Un historique long terme sur le nikkeï 225.
****que penser du plus représentif des indices boursiers mondiaux, en l'occurence le standard and poor's 500 qui se porte comme un charme...!!! pour ne pas dire comme un papy... (22 janvier 2020)


La frilosité ne fait pas avancer les choses et nous verrons comment passer certains obstacles avec le Principe des Vagues d'Elliott. Je vous invite à prendre connaissance de nos archives dont certaines datent de 2001. Vous comprendrez que les vagues d'elliott sont un + dans la compréhension des marchés. Voici aussi la vision à long terme de notre indice national : le C.A.C. 40 historique dont une reconstitution entre 1928 et 1962. Quelle première constatation peut-on faire ?

Si les arbres ne montent jamais au ciel, depuis l'origine des bourses celles-ci ne font que monter... Comment pourrait-il en être autrement ? L'humanité depuis sa création "évolue" et tout ce qui tourne autour, avec...!!!

Je reviendrez plus loin en détail sur le comptage elliottiste de ce graphique. Je dois ajouter que depuis 2017, j'ai découvert la marge de sécurité de Benjamin Graham (mentor entre autres de Warren Buffet), méthode qui vient en complément des vagues d'elliott. Mon approche boursière est donc, fondamentaliste et elliottiste (technique (graphique)).


Nous ne pouvons pas faire d'économie sans politique, ni de politique sans économie. C'est pourquoi je vous invite à vous joindre sur le lien suivant : ""Libres"".


Vous pouvez accéder à la grille d'offre de l' abonnement mensuel, avec ses tarifs ainsi qu'un exemplaire d'une étude.


Page suivante : sites boursiers... et courtiers...


Votre réflexion pourra puiser dans de nombreux graphiques (dont certains inédits) et dont vous avez accès en cliquant sur les différents liens verts.


Pour lire plus confortablement, repérez la couleur des liens et/ou du texte :


Pour tout renseignement : contact@vagues-elliott.com.


Valid XHTML 1.1 CSS Valide ! Contrat Creative Commons logo phi 2012-2021